La course d'orientation pratiquée de façon sportive fait appel à une large fourchette de capacités dans des registres très différents:

  • Physiquecourse orientation humour Le chronomètre tourne, il faut aller vite

  • Cognitif
    J'analyse les données, je compare la carte et le terrain

  • Affectif
    Je suis seul en forêt, je gère mon appréhension
    Je suis perdu. Je ne panique pas
    Je reste concentré malgré le "bruit" environnant (autres coureurs, autres balises...)

  • Décisionnel
    Quel chemin je prends?
    Quel est le meilleur choix?

Toutes ces capacités sont liées entre elles.

La pression du chronométrage modifie considérablement les comportements.

Il faut gérer son potentiel énergétique, affectif, informationnelle, cognitif pour rester lucide jusqu'au bout. Plus l'intensité de course augmente, plus la probabilité de commettre une erreur dans la prise d'information, la prise de décision ou la réalisation du trajet est grande. 

La course d'orientation est un sport complet, qui oblige à gérer son effort pour rester lucide, jusqu'à la dernière balise.

Partager cet article

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to LinkedIn